RDC

Nous soutenons la consolidation de la paix et la prévention des conflits dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis 2010.

Nos programmes contribuent à encourager l’instauration de processus de paix et de décision inclusifs, à développer la cohésion sociale et à améliorer l’analyse et la compréhension des dynamiques du conflit.

À cette fin, nous travaillons sur des thématiques de premier plan dont le rôle de leadership que tiennent les jeunes dans les domaines de la gouvernance et de la consolidation de la paix, le dialogue démocratique entre les communautés et les dirigeants, la réduction des conflits liés à la gestion des ressources naturelles, le renforcement de la cohésion sociale régionale grâce au commerce transfrontalier et la participation du secteur privé à la promotion de la paix et du développement économique équitable.

Nous formons et soutenons les groupes sur le terrain pour qu’ils parviennent à influer sur le processus décisionnel de haut niveau. Nous aidons les communautés à mieux comprendre les dynamiques du conflit auxquelles elles sont confrontées, à élaborer des solutions locales pour encourager un climat de confiance et empêcher les conflits de dégénérer, et à communiquer leur vision de la paix aux décideurs de haut niveau.

Nous collaborons également avec le gouvernement congolais et ses partenaires internationaux pour promouvoir l’adoption de politiques s’appuyant sur l’analyse et répondant aux besoins des hommes, des femmes et des jeunes les plus affectés par le conflit.

Contexte du conflit

Alors que l’avenir du pays s’annonce plus stable et plus prospère, l’est de la RDC semble très prometteur sur les plans économique et social. Cependant, des décennies de guerre et de conflit ont entravé les efforts de développement et suscité une profonde méfiance entre les communautés et leurs dirigeants.

Les institutions étatiques sont faibles et incapables de financer les différents services administratifs ou de payer leurs fonctionnaires. La corruption est endémique ; les acteurs politiques et économiques protègent leurs intérêts à travers des réseaux mafieux où se côtoient pouvoir et violence, aux dépens du développement. L’ampleur des atteintes aux droits humains, qu’elles soient commises par des acteurs étatiques ou non étatiques, a beau être documentée depuis fort longtemps, elle se poursuit en toute impunité. Et après des années d’aide humanitaire, une culture de dépendance s’est installée, nuisant au rôle actif que la société civile devrait jouer pour encourager un agenda commun de la paix et exiger des comptes à ses dirigeants.

Des dynamiques économiques, sécuritaires et politiques prévalent de part et d’autre des frontières poreuses du pays. Les voisins de la RDC exercent une influence significative sur la dynamique sécuritaire et interviennent régulièrement pour protéger leurs intérêts nationaux. Cela entraîne un profond sentiment de méfiance entre les communautés des deux côtés des frontières, alimenté par la rumeur.

Nombreux sont ceux qui optent pour des moyens différents d’assurer leur « sécurité », notamment en rejoignant des groupes armés qui promettent de répondre à leurs besoins fondamentaux.

Contactez notre équipe

Suivre nos comptes sur les réseaux sociaux mondiaux

Bailleurs de fond

International Alert remercie sincèrement ses bailleurs de fond.