Alerte précoce de la violence

Pour comprendre les déclencheurs potentiels de la violence, il faut parfaitement comprendre le contexte. Nous sommes en mesure d’élaborer des prévisions relatives à la vulnérabilité et à la résilience au conflit d’une région grâce à notre connaissance des dynamiques sociales, politiques, économiques et environnementales spécifiques.

Pour acquérir de telles connaissances, nous employons différents moyens. Les précieux réseaux, partenariats et relations dont nous bénéficions dans différents pays nous donnent une idée très claire de l’expérience de la population en termes de sécurité et d’insécurité, en recourant à des conversations, une recherche et un dialogue.

Nous nous servons aussi de moyens technologiques pour appuyer nos systèmes d’alerte précoce. Aux côtés du partenariat Eau, Paix et Sécurité (Water, Peace and Security), notre outil mondial d’alerte précoce fait appel à l’apprentissage machine, ainsi qu’à des données environnementales, météorologiques, sociales et économiques pour identifier les lieux où un risque de violence organisée est susceptible de se produire. Aux Philippines, notre processus Conflict Alert emploie des outils interopérables pour recueillir des données complètes sur les zones frappées par un conflit. Notre objectif est de veiller à ce que notre recherche, nos données et nos analyses soient toujours disponibles, claires et faciles à exploiter dans le cadre de travaux d’élaboration de politiques et de programmes.