Project Banner

L’Observatoire documentaire de la jeunesse à Thala

L’Observatoire documentaire de la jeunesse à Thala, dans le gouvernorat de Kasserine en Tunisie, aide les jeunes à réaliser des documentaires sur les conditions de vie des jeunes de la région.

L’idée de mettre en place l’Observatoire documentaire provient d’une expérience de terrain menée par Alert International à Talah. Lors, de la réalisation de notre film Voices from Kasserine, nous avons rencontré des jeunes chômeurs qui veulent réaliser des documentaires sur les jeunes mais qui n’ont ni les moyens techniques ni l’accès aux productions phares de ce champ pour le faire.

Partant, l’Observatoire ambitionne d’accompagner des jeunes dans la réalisation de sujets offrant un diagnostic participatif et citoyen sur la situation des jeunes à Thala. Ce faisant, l’Observatoire fera entendre la voix de ces jeunes et participera au renforcement de leur capacité et à leur mise en réseau pour influencer les responsables politiques et les décideurs aux niveaux local et national.

La mise en place de cet observatoire documentaire vise ainsi à produire des documents vidéo et multimédia proposant une expertise sur les jeunes de Thala. Elle cherche par la même à transmettre à ces jeunes des compétences qui leur permettront d’explorer et de développer une activité économique : production de vidéos de commande, produits journalistiques et documentaire citoyen…

Le projet s’appuie sur un partenariat formel et informel avec les organisations de jeunes de la Société civile de Thala, les institutions publiques (Les maisons de la culture et des jeunes) et les agences ministérielles locales (jeunesse et sport, culture, éducation, travail…).

Ce projet s’articule autour de 3 composantes principales :

  • Des ateliers de formation visant à initier et à renforcer les capacités techniques et éditoriales des participants dans le domaine de la production et de la réalisation vidéo. Il s’agira, en plus de la maitrise des outils de production (tournage, montage, diffusion) de leur montrer la variété des approches documentaire possibles (journalisme, cinéma, digital storytelling etc.). Ces ateliers pratiques et théoriques leur permettront aussi de voir des films et des productions mondiales et arabes qu’ils ont rarement l’occasion de voir – issus de l’histoire du documentaire, du cinéma, du journalisme et de l’anthropologie visuelle.
  • Un observatoire documentaire de la jeunesse : il s’agit d’accompagner, sur le versant pratique de ce programme, la production d’une série de films sur la situation des jeunes (conduites de vie, situation économique, lieux de sociabilité, problèmes d’addiction, perceptions des autorités locales, rapports au politique, radicalisation, pratiques religieuses…).
  • La mise en place d’une plateforme et d’un réseau professionnel pouvant fonctionner comme une centrale de production : ce réseau pourra être mobilisé par les jeunes pour réaliser et diffuser des projets à vocation tant commerciale que documentaire (Evènements, mariages, festivals, publicités, mais aussi reportages et documentaires). Cette composante les aidera aussi dans la diffusion de leurs productions à une plus grande échelle (décideurs locaux, médias, députés, partis politiques, organisations internationales, bailleurs…).

(English)