Défi des vendeuses de tomates

Et si, pour travailler, vous deviez traverser une frontière afin d’aller chercher des marchandises à vendre, et subir des harcèlements permanents tout au long de votre chemin ? Votre trajet n’en serait-il pas beaucoup plus difficile ?

Telle est la réalité que doivent affronter les femmes petites commerçantes qui franchissent tous les jours la frontière entre la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda et le Burundi. Nous leur apprenons à faire valoir leurs droits et à exiger des douaniers qu’ils rendent compte de leurs actes.

Depuis le lancement de notre projet, le nombre de cas de mauvais traitements physiques, verbaux et d’actes d’extorsion à la frontière a baissé de 60 %.

Relevez le défi des vendeuses de tomates

Seriez-vous capable de traverser la frontière sans perdre vos tomates ? Prenez la place de Maman Chantal, vendeuse de tomates en RDC, et voyez comment vous vous en sortirez si vous devez effectuer le même trajet qu’elle. Relevez le défi ci-dessous.

Je suis Maman Chantal. Je vis en RDC avec mon mari et mes quatre enfants.

Prenez donc ma place pour voir le trajet que je parcours chaque semaine pour m’approvisionner en tomates au Rwanda.

(English)

Share