Apelle Consultant - RDC

Appui au Réseau des organisations des Femmes juristes de la région des Grands Lacs (ROFEJ-GL) pour l’analyse des textes nationaux et régionaux sur la participation politique des femmes  

Position: Consultant
Basée: Bukavu/Goma RDC
Date finale de réception des dossiers de candidature: 28 février 2018
Langues: Maîtrise du français et de l’anglais obligatoire
Période de la consultance: Mars Avril 2018
Titre des  projets: Tushiriki Wote

Dans le cadre de ce projet, International Alert soutient le mouvement Rien Sans les Femmes, qui regroupe une centaine d’organisations de la société civile et différents activistes congolais défendant les droits des femmes en RDC.  Afin de consolider les acquis du mouvement Rien Sans les Femmes et de développer un plaidoyer pertinent au niveau régional, un des membres du mouvement, le Réseau de femmes juristes de l’est (RAFEJE), en collaboration d’autres réseaux thématiques des femmes poursuivant le même objectif, ont initié la création du Réseau des Organisations des Femmes Juristes de la région des Grands Lacs (ROFEJ-GL) qui est une plateforme régionale de coordination des efforts des organisations des femmes juristes dans la lutte pour la cause féminine.International Alert cherche un consultant ou une équipe des consultants à appuyer le Réseau des organisations des Femmes juristes de la région des Grands Lacs (ROFEJ-GL) pour l’analyse des textes nationaux et régionaux sur la participation politique des femmes. Le Réseau est une partenaire d’Alert International dans le cadre du projet Tushiriki Wote. International Alert est une organisation internationale de droit britannique qui travaille dans la consolidation de la paix à travers des organisations locales de la société civile par la recherche, le plaidoyer, le renforcement des capacités, le dialogue inclusif ainsi que la participation politique et citoyenne. 30 ans d’expérience dans 25 pays à travers le monde. International Alert est en train de mettre en oeuvre le projet « Tushiriki Wote : Consolidation de la paix à travers le renforcement économique et la participation des femmes » en République Démocratique du Congo (RDC) et dans la région de Grands Lacs d’Afrique, avec une durée de quatre ans (d’aout 2014 au juillet 2018) et avec le financement du gouvernement suédois. Le projet Tushiriki Wote vise à promouvoir le renforcement du pouvoir civique, politique et économique des femmes à tous les niveaux en vue de consolider la paix. Pour atteindre cet objectif, le projet s'appuie sur une série de stratégies d’intervention : le renforcement des capacités et le dialogue ; le réseautage et la coordination ; ainsi que la recherche et le plaidoyer.

En avril 2017, le ROFEJ-GL s’est doté d’un plan stratégique pluriannuel qui a comme but d’améliorer la participation de la femme à tous les niveaux dans la région des Grands Lacs. Pour y arriver, le ROFEJ-GL mène actuellement une recherche sur le répertoire des textes en rapport avec la participation politique de la femme dans la région ainsi que dans trois des quatre pays qui l’intègrent : le Burundi, le Rwanda et la RDC.

Cette recherche se fait à travers des ateliers d’analyses participatives des textes juridiques de ces trois pays, notamment pour identifier leurs points forts et leurs lacunes en relation à la participation politique des femmes. Le Réseau des Femmes Juristes de l’Est de la RDC (RAFEJE), va compiler les analyses issues de ces ateliers et ajouter sa perspective juridique afin d’en tirer un rapport consolidé.

Le but général de la consultance est d’appuyer RAFEJE dans l’analyse approfondie des données issues de la recherche mentionnée plus haut ainsi qu’à produire un rapport de qualité sur la participation politique de la femme dans la région des Grands Lacs et dans les trois pays objet de la recherche. Ce rapport sera ultérieurement utilisé par le mouvement Rien Sans les Femmes et le ROFEJ-GL comme utile de plaidoyer vis-à-vis les acteurs civils et institutionnels concernés au niveau national, régional et transnational. En dehors de l’analyse approfondie en termes juridiques le rapport doit donc fournir des recommandations SMART qui pourront servir de base pour des activités de plaidoyer futures du mouvement Rien Sans les Femmes et du ROFEJ-GL.

Afin de réaliser cela, le/la consultant(e) devra travailler en étroite collaboration avec RAFEJE et ses partenaires, à savoir, les membres du ROFEJ-GL et les autres membres du mouvement RSLF et tout autre acteur relevant ayant contribué à la recherche participative ou pouvant apporter de lumière au rapport final. Par des contraintes budgétaires, si le consultant retenu ne se trouve pas dans aucun des trois pays concernés et son déplacement augmente considérablement le cout de la consultance, cette collaboration se fera essentiellement à distance via téléphone, skype et mail.

Nous cherchons un consultant International ou National avec le profil suivant :

  • Diplôme d'études supérieures en Droit, Droit international public, Sciences Politiques, Genre, ou tout autre domaine similaire ;
  • Connaissance et expérience en genre en particulier sur les questions relatives à la participation politique des femmes dans la région des Grands Lacs ;
  • Expérience et compétences dans l’analyse de texte juridique, et la rédaction de rapports d’ana-lyse des lois, de recherche et/ou document analytique en particulier sur les questions relatives à la participation politique des femmes et à l’égalité homme-femme.
  • Connaissance des réalités juridiques, socio-culturelles, économiques et socio-politiques de la RDC ou de la région des Grands Lacs ;
  • Excellente maîtrise du français (lu, écrit et parlé) ;
  • Flexibilité et diplomatie ;

 Visitez ce lien pour les termes de références complètes.

Les consultants invités à soumissionner devront fournir un CV détaillé, un calendrier prévisionnel reprenant les étapes de la consultance, un rapport antérieur rédigé par le candidat/e et deux offres de prix (honoraires journaliers), une avec déplacement sur le terrain (Goma-RDC) et un autre avec proposition de travail à distance à l’attention de Anne Marie Kambere amkambere@international-alert.org, en mettant en copie Lucy Williams LWilliams@international-alert.org

Date limite pour la réception des candidatures le 28/02/2018